la Toussaint ce n’est pas le passé révolu.

  • -

la Toussaint ce n’est pas le passé révolu.

Un éditorial par François Régis Hutin -Ouest-France, 01/11/2017

Toussaint

Fête de tous les Saints, des Saints déjà connus et vénérés? Ils sont nombreux et nous ne les connaissons pas tous. Mais il y a aussi les autres, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas encore reconnus.

Il y a tous les autres, rassemblés dans une admiration et un amour de ce Dieu. Ils l’ont servi avec passion, avec humilité, avec joie dans l’espoir d’un monde nouveau où nous convergerons dans l’amour immense de celui qui nous a donné la vie.

C’est-à-dire la liberté de le connaître, de l’aimer, de se sentir aimé, enveloppé de cet immense amour qu’il développe depuis des siècles autour de cette humanité qu’il veut choyer, du plus petit au
plus grand.

Fête de toute l’humanité

Tous les Saints, c’est l’immense cohorte qui depuis la nuit des temps avance souvent à tâtons vers la lumière. Incessante montée humaine qui ne trouve pas sa progression en elle-même mais dans les efforts de tous vers la fraternité.

On le voit, la Toussaint ce n’est pas le passé révolu. C’est le passé qui nous projette vers l’avenir, vers un monde qui s’améliore jour après jour, siècle après siècle ; vers le grand univers épanoui de
la paix et de la joie que ces Saints ont deviné dès leur vie.

Certains demandent à quoi peuvent servir ces évocations du passé dans notre monde moderne. C’est sans doute un vieux besoin enfoui en nous. Nous savons que nous ne sommes pas venus de rien et nous espérons nous retrouver toujours plus unis.

C’est une annonce, c’est une chance d’être doté d’une mémoire et en même temps d’une espérance. La Toussaint résume la valeur essentielle de notre vie.

 

 


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Yepp! Si vous voulez nous contacter