Décès du Père Maurice BRETAUDEAU

  • -

Décès du Père Maurice BRETAUDEAU

« Notre diocèse ne reconnait pas assez ces jeunes dont personne ne veut.
Les cas sociaux feraient-ils peur à l’Eglise ? »

                Aumônier de l’Hôpital Sud d’octobre 1980 à octobre 2002 soit, 22 ans, Maurice BRETAUDEAU en assure avec des bénévoles l’animation. Les malades viennent à l’aumônerie se confier en dehors de leur lieu de soin, il rompt avec un style d’aumônerie« intra muros » suivant en cela les orientations de la psychiatrie moderne : accompagner à l’extérieur les personnes hospitalisées à domicile.

                La retraite ? Pas si vite.

En résidence rue du Cardinal Billé, il poursuit ses engagements au Secours Catholique, à l’Etoile (lancée en 1972) à la Halte (1983) et dans les divers foyers de jeunes créés et actifs, au Logis la Pacifique  pour les familles sans vacances à la Tranche/mer.

                Combien de personnes, venant chercher un réconfort, seront passées par l’aumônerie de la rue De Gaulle? Avec les bénévoles du Secours Catholique yonnais  Maurice BRETAUDEAU accueille les personnes sorties de la structure asilaire aux cours des « dimanches conviviaux » étendant cet accueil aux isolés sans soutien des quartiers. Monseigneur Garnier appuiera ces actions, en  y participant, nous sommes en 1987.

L’errance se multipliant, c’est aussi avec le Secours Catholique et Emmaüs que la Halte est lancée  en nov. 1983, ainsi que le ramassage de denrées précédant celui de la Banque alimentaire

                Le dernier Synode (1965 )fut l’occasion pour l’abbé BRETAUDEAU de marteler « Les cas sociaux sont là et appellent l’Eglise de notre temps ». Conscient que les chantiers qu’il a ouverts et balisés pour le bien des jeunes, seront pour certains poursuivis, pour d’autres abandonnés,-il œuvre au sein de la FNARS, sur des dossiers de type institutionnel.

Suite page 3

Pages: 1 2 3

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Yepp! Si vous voulez nous contacter