Mariage: le Pape demande plus de souplesse aux tribunaux ecclésiastiques

  • -

Mariage: le Pape demande plus de souplesse aux tribunaux ecclésiastiques

Le Pape François s’est rendu vendredi soir 18 novembre au tribunal apostolique de la Rote romaine pour saluer les évêques participant à un cours sur le nouveau processus matrimonial. A travers cette formation a souligné le Pape, «Il s’agit de comprendre les besoins et les questions de l’homme d’aujourd’hui et de chercher les réponses dans la Parole de Dieu et dans les vérités de la foi, toujours mieux étudiées et mieux connues» a t-il précisé. Le ministère épiscopal de l’évêque, fondé dans le vouloir du Christ, consiste à actualiser le message de Jésus a t-il souligné. L’inculturation de l’Evangile se fonde sur le principe qui voit unis la fidélité à l’annonce évangélique et sa compréhension et sa traduction dans le temps.
Reprenant les paroles de son prédécesseur Paul VI, le Pape François a souligné que le « salut des âmes » des personnes confiées aux évêques était la fin de toute action pastorale. La mission des évêques, comme service d’un troupeau est un service pour la sagesse des hommes, a t-il expliqué, soulignant que par conséquent, il était opportun d’éliminer de manière décisive tout caractère mondain qui rend difficile à un nombre important de fidèles l’accès aux tribunaux ecclésiastiques. Le Pape a ainsi expliqué que les questions d’ordre économiques et bureaucratiques ne soient pas un obstacle pour la vérification canonique de la validité d’un mariage.
Dans un sain rapport entre la jusitice et la charité, la loi de l’Eglise ne peut faire abstraction du principe fondamental du salut des âmes, a poursuivi le Souverain pontife. Ainsi, les tribunaux ecclésiastiques sont appelés à être l’expression tangible d’un service diaconal du droit qui soit lié à cette fin première.

Le Pape a rappelé aux évêques que l'Eglise cheminait depuis toujours comme une mère qui accueille et aime, à l'exemple de Jésus Bon Samaritain. L'Eglise s'incarne dans les histoires tristes et douloureuses des gens, elle s'incline sur les pauvres et sur ceux qui sont loins de la communauté écclésiale, ou ceux qui se considèrent exclus à cause de leur échec conjugal. Toutefois, a poursuivi le Saint-Père, ces chrétiens restent incorporés au Christ en vertu du baptême. Par conséquent, a souligné le Pape, il nous incombe la grave responsabilité d'exercer notre ministère, reçu de Jésus le Divin Pasteur, médecin et juge des âmes, sans considérer ces personnes étrangères au corps du Christ. Nous sommes appelés à ne pas exclure de notre anxiété pastorale, mais de nous dédier à leur situation irrégulière et de souffrance avec sollicitude et charité. François a souligné que les évêques qui suivent cette formation à la Rote portaient les questions de plusieurs pays, représentaient diverses réalités, qui s'inscrivent dans la pastorale matrimoniale de chaque diocèse. Le Pape s'est dit certain que ces journées d'étude aideront les prélats à reconnaître l'approche la plus opportune en ce qui concerne les problématiques diverses. Ce nouveau processus matrimonial est une aide importante pour faire croître le troupeau confié aux évêques. Il a demandé à ce que l'on prie pour lui afin qu'il puisse répondre avec disponibilité et humilité «au cri de tant de frères et soeurs qui ont besoin de faire la vérité sur leur mariage et sur le chemin de leur vie».

Radio-Vatican 18/11/2016


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Yepp! Si vous voulez nous contacter