Les élections européennes et le Conseil Permanent des évêques de France

  • -

Les élections européennes et le Conseil Permanent des évêques de France


Du 23 au 26 mai 2019, les citoyens de toute l’Europe élisent leurs représentants au Parlement européen. Des députés dont la tâche sera de bâtir, ces 5 prochaines années, les textes de lois appliqués par les Etats de l’Union européenne. En France, le vote aura lieu le dimanche 26 mai.
Emploi, climat, immigration, libre-échange, alimentation… l’impact de ces élections sera bien sûr déterminant pour l’ensemble des politiques européennes. Mais le scrutin peut aussi, sur fond de montée des extrêmes, avoir des conséquences fondamentales sur l’avenir de l’Europe et de ses valeurs.

Le 25 mars 2019, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France a publié un communiqué intitulé : « Élections européennes : quelle Europe voulons-nous ? » Dans un contexte difficile – l’« Europe n’a pas bonne presse » actuellement, relèvent-ils – les évêques appellent les catholiques et au-delà l’ensemble des citoyens français, « à participer aux élections des députés au parlement européen… ». Sans s’enfermer « dans un schéma manichéen (pour ou contre l’Europe) », ils leur demandent de s’exprimer sur « le modèle économique, social, culturel et spirituel » qui leur semble « le plus adapté » pour le continent aujourd’hui. « Nous avons à aider les citoyens européens à discerner la nature des choix à effectuer pour que l’Europe réponde davantage à leurs attentes mais aussi à sa mission propre dans l’évolution du monde », souligne également le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France. La DC.

Élections européennes : Quelle Europe voulons-nous ?

Prochainement auront lieu les élections au Parlement européen et cela dans un contexte difficile, tant au plan national qu’européen. Dire que l’Europe n’a pas bonne presse est une banalité : pour beaucoup de nos concitoyens elle semble lointaine, technocratique, souvent inefficace.

Un autre aspect qu’il nous faut souligner dans les enjeux actuels du débat européen est la question de la place de l’Europe dans le monde et dans le fonctionnement d’une économie mondialisée. Plus que nous ne le pensons et l’imaginons, l’Europe est attendue et regardée par d’autres pays et d’autres ensembles en construction (Amérique du Sud, Asie…).

Et pourtant, il nous semble important d’inviter les catholiques, et au-delà l’ensemble des citoyens, à participer aux élections des députés au parlement européen et à s’exprimer, non d’abord sur des enjeux nationaux, mais en fonction des projets portés par les différentes listes qui se présenteront au suffrage des électeurs. Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un schéma manichéen (pour ou contre l’Europe) mais de dire quelle Europe nous voulons, le modèle économique, social, culturel et spirituel qui nous semble le plus adapté pour notre continent aujourd’hui.

Les pouvoirs du Parlement européen ont été accrus au fil des ans et il est bon de nous rappeler que beaucoup de décisions européennes influent sur notre vie quotidienne, par les politiques communes (agricole par exemple), l’échange des biens et services, la circulation des personnes, la mise en place depuis vingt ans d’une monnaie commune, l’harmonisation des réglementations, la politique commerciale internationale.

Voir la suite au format PDF


Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Yepp! Si vous voulez nous contacter